• Ballard, Balard dit Latour(Louis)

    Généalogie Balard dit Latour

    • Militaire né en 1649 dans la paroisse Saint-Lazare de Paris (France).

    S'établit dans la seigneurie de Neuville (43).
    Père de la lignée Ballard/Migneron d'Amérique.
    Épouse Marguerite Migneron à Québec en 1676; de cette union sont issus Marie Balard (mariée à Germain Gaumond), Marie-Simone (mariée à Jean Métivier) et Augustin Ballard (marié à Marie-Jeanne Sylvestre).
    Décès en 1724 dans la seigneurie de Vincelotte (154).
    En 1729, il avait 24 descendants.

    • Pour en savoir plus -


    Dictionnaire généalogique des familles du Québec (René Jetté, Presses de l'Université de Montréal, 1983)
    Naissance d'une population - Les Français établis au Canada au XVIIe siècle (Presse de l'Université de Montréal, 1987)

    Source: memoireduquebec.com

     

     

     

    Trouvé ce jour, sur le registre BMS 1541-1791 de la Paroisse Saint-Sauveur de Segré (49)

    Généalogie Balard dit Latour
    AD 49/Paroisse Saint-Sauveur de Segré/BMS 1541-1791 vue 256/645


  • Avant l'avènement des médicaments de fertilité, la naissance de triplés était rare, environ 1 par 8 000 naissances.
    (Source Wikipédia)

     

    Des triplés nés sur 4 jours

     

    Olivier MÉNARD, mon sosa 1414, closier à la Bouluardière de Thorigné-d'Anjou, fils de René MÉNARD et Perrine THIBAULT, voit le jour le 29 aout 1659 à Montreuil-sur-Maine (49), 11e enfant d'une fratrie de 12.

    Des triplés nés sur 4 jours Des triplés nés sur 4 jours

    Des triplés nés sur 4 jours

    Olivier se mariera deux fois, un première fois le 16 février 1694, Thorigné-d'Anjou, avec Renée COLAS,

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1668-1712 vue 82/224

    et la seconde fois, veuf donc, le 17 août 1699, avec Françoise BAING, aussi à Thorigné-d'Anjou.

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1668-1712 vue 123/224

    De sa première union, avec Renée COLAS, naitront 4 enfants.

    • Pierre MÉNARD (1695-1750)

      Des triplés nés sur 4 jours
      AD BMS 1668-1712 vue 96/224



    • Marie MÉNARD, (1699-1699) 1ere née de cette triplette, le 1er février 1699, baptisée le lendemain, et malheureusement décédée le 17 février

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1668-1712 vue 119/224

    • Olivier et Nicolas MÉNARD , qui complèteront cette triple gémellité, naitront 3 jours plus tard que Marie, soit le 4 février, baptisés le même jour, ils décèderont également tous les deux le 17 février.

      Des triplés nés sur 4 jours

      Des triplés nés sur 4 jours
      AD BMS 1668-1712 vue 119/224

    Renée COLAS, fille de Pierre COLAS et de Renée MAUVIET, née le 20 mars 1670 à Thorigné-d'Anjou, ne survivra pas à son accouchement, qui j'imagine fût des plus compliqués.

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1607-1677 (1er avril) vue 151/223

    Elle décèdera le 7 février à l'age de 29 ans et sera inhumée le lendemain.

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1668-1712 vue 119/224

    Olivier MÉNARD, dans l'obligation de subvenir aux besoin du petit Pierre, âgé d'un peu plus de trois ans, se remariera 6 mois plus tard, avec Françoise BAING , ma sosa 1415, le 17 aout 1799.
    A Noter que Françoise est aussi veuve (de René CHABAIN)

    Des triplés nés sur 4 jours
    AD BMS 1668-1712 page 123/224

    Je descend de leur fille Françoise, née vers 1700 (je n'ai pas encore trouvé son Baptême).


  • Bonjour à tous


    Besoin d'un coup d'oeil d'expert.
    Je recherche une Etiennette (Tiennette) BASTONNE, quel prénom lisez-vous sur cet acte de Baptême du 11/01/1578 au Louroux-Béconnais (49), fille de Pierre(*) BASTONNE et Perrine BIGOT ?

    (*) Je suis certain du prénom Pierre, il a d'autres enfants où c'est mieux écrit.

    Recherche Antoinnette désespérément
    AD 49 B 1559 (4 novembre)-1596 (19 juin) vue 81/156

     


  • Un gros doute sur la date du Mariage de Jean REMOUÉ et de Périnne PATRIN ainsi que du Baptême de leur fille Mathurine.

    Jean DUPOND et Marie MARTIN, j'aurais facilement pu trouver des homonymes et choisir le mauvais couple, mais ici, même patronymes pas si courant, même prénoms, c'est troublant. J'aurais bien besoin de vos éclaircissements. ???

    Mathurine REMOUÉ fille de Jean et de Périnne PATRIN voit le jour le 12 décembre 1616 à Andigné,

    Jean REMOUÉ x Perrine PATRIN, pas remué mais dans l'pétrin
    AD BMS 1600-1676 vue 42/244

    hors Jean REMOUÉ et Perrine PATRIN ne convolent que deux ans plus tard,  le 22 janvier 1618 à Aviré (49) ?

    Jean REMOUÉ x Perrine PATRIN, pas remué mais dans l'pétrin
    AD BMS 1607-1684 vue 2/375

     

    Jean REMOUÉ x Perrine PATRIN, pas remué mais dans l'pétrin Jean REMOUÉ x Perrine PATRIN, pas remué mais dans l'pétrin
    Aviré et Andigné ne sont séparés que d'à peine 8kms

     


  • A Capharnaüm, il y avait un poste de douane. Le fonctionnaire qui tenait ce poste s'appelait Lévi ou Matthieu. Il était fils d'Alphée. Un matin, Jésus l'appelle, Matthieu laisse ses registres et suit Jésus. (Marc 2, 14 - Luc 5, 27)
    Matthieu, book of LindisfraneA quelle attente secrète répond-il ainsi? En tout cas, il explose de joie, suit Jésus, l'invite à dîner, invite ses amis. Le fonctionnaire méticuleux devient missionnaire et, choisi comme apôtre, il sera aussi le premier évangéliste(*), relevant méticuleusement les paroles et les actions de Jésus. Ce publicain, méprisé par les scribes, est pourtant le plus juif des quatre évangélistes: 130 citations de l'Ancien Testament. Par la suite, la Tradition lui fait évangéliser l'Éthiopie.
    (*) Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
    Illustration: enluminure du 'book of Lindisfarne' VIIe sc.
    Des internautes nous signalent:
    - "St Matthieu est le patron des agents des douanes, et à cette occasion dans certaines directions les remises de la médaille des Douanes aux agents a lieu le 21/09."
    - "En Basse Sambre, région de l'Arrondissement judiciaire de Namur (Belgique), les professionnels de la comptabilité et de la fiscalité organisent le quatrième vendredi de septembre un banquet pour la fête de la saint Matthieu."

    Au 21 septembre, au martyrologe romain, fête de saint Matthieu, Apôtre et Évangéliste. surnommé Lévi, appelé par Jésus à le suivre, il abandonna son métier de publicain ou collecteur d’impôts et, choisi dans le groupe des Douze, il écrivit son Évangile, où il montre que Jésus, le Christ, fils de David, fils d’Abraham, a porté à son terme l’ancienne Alliance. (Source: nominis.cef.fr)

    Dates de Fête:  Le 21 septembre ou le 16 novembre pour les églises d'Orient

     

    A votre avis, à quelle date fêtait-on St Mathieu au XVIIe siècle ?

    Cet acte de Mariage de Maurice CHAPEAU avec Andrée BOUTEILLER (fille de Mathurin BOUTEILLER, mon sosa 6848)

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?
    AD 49/Le Bourg-d'Iré - M 1642-1664 vue 39/88

    (et un autre) ...

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?


    se situent dans un registre Mariage de Bourg-d'Iré (49), entre un acte daté du 18/02/1648 ...

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?

     

    et un acte de 05/1648 sur le même feuillet. ?

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?

     

     

     

     


  • J'avais déjà une Sainte dans mon arbre, un cousinage avec Marie-Françoise Thérèse Martin, plus connue sous le nom de Sainte Thérèse de Lisieux ou Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, canonisée le 17 mai 1925 à Rome par le Pape Pie XI, une cousine au 5e degré d'un de mes arrière-grands-parents.

     

    Thérèse de LISIEUX
    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

    Premier(s) ancêtre(s) commun(s) :
     
    • Julien GRUDÉ
    • Barbe GAUTIER

     

    Depuis aujourd'hui, dimanche 18 octobre 2015, j'en ai deux de plus.
    En effet, Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN et Marie Azélie GUÉRIN, ses Parents, ayant été à leur tour, canonisés par le Pape François.

    Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN

      Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN  

    • Né le 22 août 1823 - Bordeaux, 33000, Gironde, Aquitaine, France
    • Baptisé en octobre 1823 - Bordeaux, 33000, Gironde, Aquitaine, France
    • Décédé le 29 juillet 1894 - Asnières-sur-Iton, 27180, Eure, Haute-Normandie, France , à l’âge de 70 ans
    • Horloger Bijoutier
    Marie Azélie GUÉRIN

      Marie Azélie GUÉRIN  

    • Née le 23 décembre 1831 - Gandelain, 61420, Orne, Basse-Normandie, France
    • Baptisée le 24 décembre 1831 - Gandelain, 61420, Orne, Basse-Normandie, France
    • Décédée le 28 août 1877 - Alençon, 61000, Orne, Basse-Normandie, France , à l’âge de 45 ans
    • Brodeuse de point d'Alençon

     

     

     

     

    Source: Ma Généalogie sur Généanet

     

    Louis Martin, de son nom complet Louis-Joseph-Aloys-Stanislas Martin (Bordeaux, 1823 - Lisieux, Calvados, 1894), horloger, et son épouse Zélie Martin, née Azélie-Marie Guérin (Gandelain, près de Saint-Denis-sur-Sarthon, Orne, 1831 - Alençon, 1877) dentellière, appartiennent à la petite bourgeoisie d’Alençon. Ils ont été béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux, pour l'exemplarité de leur vie de couple, et canonisés à Rome le 18 octobre 2015 par le pape François.

    Ils sont les parents de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face et de ses quatre sœurs, toutes religieuses.

     

    Les saints époux Martin

    voir la légende ci-après   voir la légende ci-après
    Louis Martin.                          Zélie Martin.

    Louis Martin naît le 22 août 1823 à Bordeaux, fils de Pierre-François Martin (1777 - 1865) et de Fanie Boureau (1780 - 1883). Dernier d'une famille de trois filles et deux garçons, il est élevé au hasard des garnisons de son père, militaire de carrière. Après ses études, Louis apprend le métier d'horloger. Vers 22 ans, attiré par la vie monastique, il demande à entrer au monastère du Grand-Saint-Bernard ; mais sa candidature est refusée car il ignore le latin. Il séjourne alors trois ans à Paris, puis s'installe à Alençon chez ses parents qui occupent un magasin d'horlogerie-bijouterie, rue du Pont-Neuf.

    Pendant huit années, il mène une vie laborieuse, calme et méditative. Ses distractions consistent en de longues séances de pêche, quelques parties de chasses et les soirées avec ses amis au Cercle Catholique "Vital Romet". Sa foi demeure vive, c'est un chrétien fervent : messes le dimanche et en semaine, adoration du Saint-Sacrement, pèlerinages. Il achète à Alençon le Pavillon, une tour entourée d'un terrain, pour jardiner, lire et méditer. À 34 ans, il est encore célibataire, au grand désespoir de sa mère.

     

    Azélie-Marie Guérin – qu'on appellera toujours Zélie – naît le 23 décembre 1831 à Gandelain, village de l'Orne proche du bourg de Saint-Denis-sur-Sarthon. Son père Isidore Guérin (1777 - 1865), un ancien soldat de la Grande Armée qui s'est battu à Wagram, a suivi Masséna et Soult pendant la guerre d'Espagne, est désormais gendarme à Saint-Denis-sur-Sarthon. Sa mère, Louise-Jeanne Macé (1805 - 1859), est une paysanne assez rude. Zélie a une sœur aînée, Marie-Louise (1829 - 1877). Son frère Isidore (1841 - 1909) naît dix ans plus tard.

    En septembre 1844, ses parents s'installent à Alençon. Zélie et Marie-Louise reçoivent une formation soignée au pensionnat des religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus. Intelligente et travailleuse, Zélie garde de son éducation austère une tendance au scrupule, bien dans la spiritualité de l'époque. Les relations avec sa mère sont difficiles et elle ne conservera pas le souvenir d'une enfance heureuse, elle écrira même : « Mon enfance, ma jeunesse ont été tristes comme un linceul ». Elle ressent assez tôt un appel à la sainteté, que tempère pourtant son robuste bon sens : « Je veux devenir une sainte, ce ne sera pas facile (...) ». Elle songe alors à entrer à l'Hôtel-Dieu d'Alençon comme religieuse, mais la supérieure l'en dissuade.

    Déçue, elle devient dentellière et se révèle particulièrement douée pour la confection de dentelle au point d'Alençon, travail délicat et minutieux. En 1853, âgée seulement de 22 ans, elle ouvre une boutique avec Marie-Louise. Mais sa sœur la quitte pour entrer au couvent des Visitandines du Mans sous le nom de sœur Marie-Dosithée.

    Source: Wikipédia


    Voir aussi:


  • Discours du Président et remise de la médaille de la Fédération Française de Généalogie à Jean Claude MIGNON, Président du Cercle Généalogique de Charente et moi même, pour avoir œuvré pour la gratuité de la consultation des Archives en ligne.

     

     

    Remise de la Médaille de la FFG Remise de la Médaille de la FFG

    Remise de la Médaille de la FFG Remise de la Médaille de la FFG lors du XXIIe Congrès national de Généalogie

     

     


  • Poitiers 2015

    Organisé par le Cercle généalogique poitevin les 2, 3 et 4 octobre 2015, il sera ouvert à tout public, du débutant au chercheur expérimenté. Il y aura à découvrir les stands des associations fédérées de tout le pays et de certains pays étrangers, des professionnels du secteur (logiciels, librairies, imprimeurs), des archives et - grande nouveauté ! - des adhérents. Conférences, ateliers, animations, tout pour apprendre ou se perfectionner, et consulter de nombreuses bases de données.

     
     
    • http://www.poitiersgenealogie2015.fr/

     

     

    Poitiers 2015 XXIIIe Congrès National de Généalogie, plus que ...






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires