• 10 juin 1811 Mort du Grand Duc Charles 1er Frederic de Bade

    Charles Ier Frédéric de Bade (Charles-Frédéric de Bade), né le 22 novembre 1728 à Karlsruhe, décédé le 10 juin 1811 à Karlsruhe. Succédant à son grand-père Charles-Guillaume de Bade-Durlach, il est margrave de Bade-Durlach en 1738, puis, ayant rassemblé sous son nom l'ensemble des possessions de sa Maison par héritage en 1771, margrave de Bade. Devenu électeur de Bade par le recès d'Empire en 1803, il est élevé à la dignité grand-ducale par l'empereur des Français en 1806.

     

    Relevé sur les Affiches d'Angers de juin 1811


    Charles-Frédéric de Bade

    Il est fils de Frédéric de Bade-Durlach et de Amélie d'Orange-Nassau, fille du prince Jean Guillaume Friso d'Orange,
    statthouder des Provinces-Unies et de Marie Louise de Hesse-Cassel qui assuma avec talent la régence pour son fils.

    Charles-Frédéric de Bade est cité comme le type même du despote éclairé de l'ère des Lumières pour sa juste conduite dans ses États de Bade.

    Il hérite à l'âge de 10 ans en 1738 des États de Charles-Guillaume, son grand-père, y joint les domaines de Baden-Baden, qui lui échoient par succession en 1771, et est élevé en 1803 au rang d'électeur de l'Empire.

    Régnant d'abord sous la régence de sa grand-mère Madeleine de Wurtemberg, il fut proclamé majeur et marié à Louise-Caroline de Hesse-Darmstadt en 1746,

    Il crée des universités, fait développer l'urbanisme, interdit l'usage de la torture dans son margraviat en 1763, l'esclavage en 1783. Son union était heureuse et trois fils en naquirent. L'avenir du margraviat semblait assuré.

     

     

     


    • Révolution et Fiançailles

    Mêlé aux événements de la Révolution française, il accueille sur ses terres les émigrés Français et notamment le duc d'Enghien, ex-prince du sang, un temps fiancé à sa fille aînée Caroline, avant que la tournure des évènements lui fasse annuler les fiançailles. Le prince qui réside à Ettenheim sera plus tard enlevé illégalement par les sbires du futur Napoléon Ier, jugé et exécuté sommairement en 1804.

    Dans le même temps, le margrave marie brillamment ses petites-filles : en 1793, Louise-Augusta a été choisie par la tsarine Catherine II de Russie pour épouser le futur tsar Alexandre Ier, en 1797, Caroline, déjà citée, épouse le futur Maximilien Ier de Bavière tandis que sa sœur Frédérique épouse Gustave IV Adolphe de Suède.

     


    Source: Wikipédia

     

     

     

     

     

     

     


    Charles Ier de Bade

    « Le 11 juin 1937, mon Grand-Père sportifLe Ruban Rouge »