• Angers (49) Élections Municipales du 5 au 12 Mai 1935

    Élections Municipales de 1935

    Rappelons rapidement le contexte : en mai 1935 (c'est alors les 5 et 12 mai que se déroulent en effet les élections municipales), cela fait un peu plus de deux ans que l'Allemagne voisine est sous la domination du parti national socialiste.
    La IIIe République, impliquée dans une grave crise économique et politique (affaire Stavisky) a connu une chaude alerte en février 1934 où les manifestations organisées par les mouvements d'anciens combattants (l'UNC notamment dirigée entre autres par Jean Goy, député du Perreux sur Marne), les ligues et les Croix de Feu du colonel de la Rocque ont failli se terminer par la prise d'assaut du Palais Bourbon.

    On sait aussi que les partis de gauche, comme les syndicats CGT (d'obédience socialiste à l'époque) et CGTU (proche des communistes), ont conduit dès le 6 février la riposte aux mouvements de la droite extra parlementaire, cela se terminant par la fameuse contre manifestation du 12 février sur le cours de Vincennes et la réunion des cortèges constitués par chacune des deux grandes organisations syndicales dans une seule manifestation.

    Ainsi engagée, la démarche de 'Front Populaire' rassemblant l'ensemble des forces de gauche trouvera sa concrétisation dans la célébration du 14 juillet 1935 et le « serment » du Front Populaire, rédigé entre autres par le Cévenol André Chamson et le Breton Jean Guéhenno, bien après la constitution du Comité de Vigilance des Intellectuels Antifascistes en mars 1934, en réaction aux manifestations de février.

    En mai 1935, nous sommes donc en quelque sorte dans l'entre deux.

    La poussée vers l'unité des forces de gauche travaille à la fois le PCF – SFIC, la SFIO et le « vieux «  parti radical, mené par Edouard Herriot, où le mouvement des « Jeunes Turcs » (Mendès France par exemple) travaille dans le sens de l'unité d'action et de programme des partis de gauche.

    Aussi, dans nos élections municipales de 1935, nous avons tous les cas de figure : parfois les candidats et listes de gauche anticipent la logique d'union qui sera particulièrement efficace un an plus tard, presque jour pour jour, lors des législatives, parfois, ce n'est pas le cas...

    Source: politiquemania.com

    Parlons maintenant d'Angers en particulier, voici quasiment au jour le jour le déroulement de cette Élection, vu par le Petit Courrier d'Angers.

     

    • Les Listes en présence

     

    Des propos acerbes et violants durant toutes la Campagne et ce dès les panneaux d'affichage

    • Avant le Scrutin du 5 Mai

       

     

     

     

    • A l'issue du 1er Tour, les 7 et 8 Mai

      

    • Avant le Ballotage du 2e Tour du 12  Mai, les Listes en présence


    M. Bernier est élu maire
    MM. Jacquin, Nau
    Delhomme, Maréchal
    docteur Cocard et Guichard
    sont élus adjoints

    On s'aperçoit que devant une égalité parfaite, quasiment tous sont élus au Bénéfice de l'âge

     

    Les autres Nouveaux Maires

     

    • L'Élections municipales de 1935 aux AD49

     

    « Un triste et lamentable moi de mai ... déjà ...C'est l'article le plus lu hier sur SudOuest.fr »