• Entrez ici Monsieur Descartes

     La Convention nationale, en 1792, projete de transférer les cendres du philosophe français au Panthéon avec les honneurs dus aux grands hommes.

    Relevé dans les Affiches d'Angers d'octobre 1793

     

    Bien que la Convention nationale, en 1792, ait projeté de transférer ses cendres au Panthéon de Paris avec les honneurs dus aux grands hommes, ses restes sont, deux siècles plus tard, toujours « coincés » entre deux autres pierres tombales - celles de Jean Mabillon et de Bernard de Montfaucon - dans une chapelle abbatiale de l'église Saint-Germain-des-Prés, à Paris. L'arrêté de la Convention n'a toujours pas été appliqué, de même que le projet en 1996 de François Fillon de transférer le prétendu crâne au Collège royal de La Flèche où Descartes a été pensionnaire ou celui de la panthéonisation de ce crâne en 2010, ce qui peut être expliqué par les doutes sur l'authenticité même des ossements et du crâne du philosophe.

    Source et suite sur Wikipédia

    « J comme JarnacL'Ère vulgaire est morte, vive la 1ere République »