• Guillaume DUPRAT, un Évêque au poil

    Guillaume Duprat est un homme religieux français.
    Fils d'Antoine Duprat, chancelier de France et évêque, et le neveu de Claude Duprat et Thomas Duprat.
    Né en 1507, à Issoire, et il est mort le 22 octobre 1560, au château de Beauregard, résidence campagnarde des évêques de Clermont à Beauregard-l'Évêque, Puy-de-Dôme.


    Blason de la famille Duprat

    • Carrière religieuse

    Il a été abbé de Mozac de 1529 à 1560 (date de son décès).

    Élu à 23 ans évêque de Clermont (1530), Duprat fait immédiatement preuve de ses tendances réformatrices.
    La convocation du concile de Trente le réjouit. Il y participe activement, et intellectuellement doué et porté vers la théologie et les langues orientales, il fait forte impression. Son "honnêteté de vie" alliée à une belle éloquence le font remarquer. Il pousse aux réformes. À Trente, sa rencontre avec Claude Le Jay, un des co-fondateurs de la Compagnie de Jésus dont il deviendra un grand ami, favorise l'entrée des jésuites en France. Il leur confie son hôtel de Clermont, à Paris, pour qu'ils y fondent un collège, le collège de Clermont (1550), devenu par la suite collège de Louis-le-Grand.
    Il soutient aussi la fondation du couvent des pères Minimes de Mirabeau à Beauregard-l'Évêque, d'un second collège jésuite à Billom (1556) et d'un autre à Mauriac en Auvergne.

    Anecdote relevée dans les Affiches d'Angers de décembre 1781

    « Ce qui peut arriver de pire à un GénéalogisteLe Cavalier POUGET »