• Le nouveau cahier des Amis de Sainte-Foy-la-Grande (33)

    Le nouveau cahier des Amis de Sainte-Foy-la-Grande (33)

     

    Laura Vieillefond, 96 ans, a témoigné de son passé de secouriste
    pendant la bataille de Sainte-Foy, en 1944.

     

     

     

     

     

     

     

    Le numéro 101 de la Société vient de sortir, intitulé « Jules Steeg », une figure de la moitié du XIXe siècle du Pays foyen. Un pasteur de l’Église réformée qui a joué un rôle non négligeable dans l’instauration de l’école obligatoire laïque et gratuite, qui entrera en politique pour être élu député de la 3e circonscription
    de Gironde.

    Un cahier passionnant, fruit de recherches historiques menées par des membres. Tout un travail de mémoire « qui nous donne la responsabilité de perpétuer l’identité de Sainte-Foy au sens large et de mieux faire émerger l’histoire de la cité et de sa région », explique le président Jacques Puyaubert.

     

    Dans ce numéro figure un hommage à Henri Besson-Imbert, l’inspecteur Jean-Reclus (XIXe), l’histoire de la coopérative fruitière de Port-Sainte-Foy, Valcodor (1956-1967), l’histoire de la famille Pellegrue (XVe siècle), le témoignage de Laura Vieillefond, une jeune secouriste au cœur de la bataille de Sainte-Foy (15-17 août 1944).

    Un travail de mémoire

    « La fonction des Cahiers est d’abord de faire émerger l’histoire de la cité et de sa région, de revisiter le passé proche, de mieux faire connaître les grandes personnalités », précisent les Amis. « Il s’agit de mener recherche historique et travail de mémoire en parallèle, de maintenir une revue de qualité, d’associer le plus possible les adhérents. »

     

    La coopérative fruitière Valcodor de Port-Sainte-Foy est aussi largement évoquée. « Elle est fondée le 31 juillet 1959. Pendant trente années, plus de 5 000 tonnes de fruits y ont été traités annuellement et expédiés en France, en Europe et au Moyen-Orient », raconte le président. L’article est consacré au lancement de cette grande entreprise, avec ses pionniers dont Charles Sinsout. Conseiller général du canton de Vélines pendant quarante ans (1931-1971), sénateur de la Dordogne (1959-1985), Charles Sinsout est avant tout un élu de terrain qui fut un véritable pionnier de la modernisation du monde agricole qu’il a faite sienne dès les années 1920.

     

    Plus d’informations : Site Internet www.saintefoylagrandehistoire.com.
    Le cahier 15 euros, au siège social 102 rue de la République, 33220 Sainte-Foy-la-Grande.
    E-mail : contact@saintefoylagrandehistoire.com

    Source: Blog Sud Ouest Sainte-Foy-la-Grande

    « 408 ans aujourd'huiA le Une le 16 mai 1941 »