• Les élucubrations du Curé de Courcoury (suite)

    Sacré Curé de Courcoury (17), qui devait abuser du vin de Messe et qui maintenant nous gratifie d'un 30 février 1785
    (le 31 janvier en vérité, acte situé entre le 24 janvier et le 3 février)

    AD BMS 1770-1792 page 83/179

    « Trois lieux de Sépultures différents sur la même page du RegistreIdentifications difficiles sur photo de Mariage »

  • Commentaires

    1
    Samedi 27 Juillet 2013 à 20:02

    Ce n'est pas d'un trente février qu'il est question mais d'un trente et un  (le trente unième..) Encore plus fort !

    2
    jmeriguet1
    Lundi 29 Juillet 2013 à 07:35

    Je pense qu'il a du s'agir en réalité d'un acte du 31 janvier transcrit en retard en Février ce qui explique peut-être la confusion de mois. C'est vrai que l'on a tous goûté au vin de messe excellent de réputation, et la période aidant dans ce cas le froid a du contribuer à un manque de contrôle du bras verseur... de l'enfant de choeur qui a rempli les burettes...

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :