• Mon Curé généalogiste

    Un document remarquable et rarissime pour l'époque, en septembre 1740, J. Toutant de Beauregard, Curé de la Paroisse Notre-Dame de la Peyratte (79), justifie, dessin d'Arbre à l'appuie, la filiation de ses ouailles afin de leur accorder la Célébration de Mariage.

     

     Un Curé généalogiste

     

     

     

    Le sixiesme jour de novembre mil sept cent quarante
    six a comparus maître Pierre Jalbier, charpentier
    âgé de soixant, an, tesmoin digne de fois, proffaissant
    la religion catolique et apostolique et romène qui a
    après avoir reçu sous serment et l’avoir engagé de dire
    véritté en âme et conscience, nous a assuré que les supliants
    sont très pauvres, n'aiant aucun bien pour vivre, si ce n'est
    celluy du travail de leur main, que le commerce que
    Laurent Arnaud a eu avec la suppliante la misse dans
    un estat à ne pouvoir jamais trouver de partie avec lequel elle
    peût se marier et qu'elle a eu deux enfans par le
    commerce incestueux qu'elle a eu aveq Laurent Arnaud,
    dont l'un desquels est encore vivant. Lequel tesmoin
    ci dessus assure qu'il a connu de tout temps les père
    et mère de Pierre Morin et de François Morin dont
    sont sortis Pairinne Morin qui a épouzé Laurent
    Arnaud suppliant et Marie Morin suppliante
    comme ils appert part l'arbre génnéallogique
    qui est de l’autre part, lequel assure estre sainsère,

     

     

     

     

     

    duquel degré les parties suppliantes ont obtenu un bref
    un bref de dispence de notre saint père le pappe en datte du
    cinq septembre mil sept cent quarante six comme il
    paraît par les certificat des sieurs Lezineau et de La Noucée,
    banquier et expédistionnaire en cour de Rome en datte
    du dix huit octobre mil sept cent quarante six et
    controllé à Paris le jour et an que dessus. Lequel dit
    bref vous est adressé, Monsieur, pour estre fulleminé
    et entériné, ce que les parties vous suplient très humble
    humblement de faire et de leur acorder ce qui est
    nésesaire pour parvenir à la célébration de leur prétendu
    mariage. En fois de quoy nous leur avons acorder et délivré
    les présente à la Peratte ce six novembre mil sept cent
    sept quarante six.

    J. Toutant de Beauregard, curé de Notre-Dame de la Peratte.

     

     

    « Faut-il accorder plus de droits aux beaux-parents ?Groupes d'entraide généalogique sur FB »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :