• Parcours d'un Héros Ordinaire

    Tous nos Héros ne sont pas tombés aux Combats, et Dieu merci.

    Morice Courant (*) (sosa 26), AGP de ma Femme, voit le jour le le 26 juillet 1888 à Saint-Bris-des-Bois (17), de François COURANT et Geneviève FAURE

    1TD 1883-1892 vue 1/5

     Il épouse Henriette Téglath Holynda HUORT le 15 avril 1912 à Saint-Sulpice-de-Cognac (16)

    1
     

     C'est un petit gabarit de 1,66m, avec un bon niveau intellectuel (**)

    1

     

    (**) Mentions concernant le degré d'instruction des soldats :

    • Degré 0 : ne sait ni lire ni écrire
    • Degré 1 : sait lire seulement
    • Degré 2 : sait lire et écrire
    • Degré 3 : possède une instruction primaire plus développée
    • Degré 4 : a obtenu le brevet de l'enseignement primaire
    • Degré 5 : bachelier, licencié, etc. (avec indication de diplôme)
    • Degré X : dont on n'a pas pu vérifier l'instruction (source geneafrance.org)

    De la Classe 1904 (***), appelé le 6 octobre 1909 pour effectuer son Service Militaire, il rejoint le 57e Régiment d'Infanterie à Bordeaux (33).

    1

    1
    1

    Il passe au 6e RI de Saintes (17) en février 1910

    1

    1
    1

    Il passe dans la disponibilité de l'Armée Active avec Certificat de bonne conduite le 24 septembre 1911

    Rappelé à l'activité par Décret Présidentiel le 1er aout 1914, il arrive au 6e RI le 3 aout, puis il est dirigé vers le 206e RI le 13 septembre.
    Il combattra à Verdun et sera blessé une 1ere fois le 23 septembre 1916. Évacué vers l'Hôpital Auxiliaire n°201 (Chaumont) du 12 au 21 septembre 1916.
    Retour aux Armées le 16 octobre.

    Parcours d'un Héros Ordinaire

     
    Le Soldat Morice COURANT est assis à gauche sur le banc
    Je suis malheureusement dans l'impossibilité de dater
    et de localiser cette photo du 206e RI

    Blessé une seconde fois le 15 janvier 1918, évacué vers l'Hôpital n°34 de Charolles le 26 janvier, puis vers le Centre de rééducation d'Ossun le 13 mai 1918

    Il est dirigé vers le 154e RI le 28 juillet 1918, puis au 224e RI le 11 aout, il passera 1ere Classe le 7 mars 1919

     

    Mis en congé illimité de démobilsation le 19 jullet 1919, il se retire à Saint-Sulpice-de Cognac (16).
    Affecté au 129e RI pour la Réserve, puis au 57e RI le 1er janvier 1924


    Père de 1 enfant, il passe de la Classe 1908 à la Classe 1906 (Art.58 de la Loi du 1er avril 1923)

    Puis de la Classe 1906 à 1904, suite à la Naissance de son 2e enfant


    Il est définitivement démobilisé le 1er avril 1924

    Campagnes et Décorations


    Il obligera tout de même 1 Officier et 8 Soldats à se rendre

    Diplôme de Verdun
    Pour sa participation aux Combats du 29 février au 3 septembre 1916

    La Médaille Militaire


    (photo montage réalisé avec la Médaille et le Diplôme d'origines)

    Au nom du Président de la République,
    Le Grand Chancelier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur a délivré
    le présent Brevet à M COURANT Maurice, Soldat de 1ere classe
    au 51e Régiment d'Infanterie, né le 22 juillet 1888, à Saint-Bris-des-Bois,
    département de la Charente-Inférieure, décoré de la Médaille Militaire par décret du 12 mars 1928.
    Fait à Paris le 28 février 1929

    Parcours d'un Héros Ordinaire

    (*): Né Maurice COURANT, sur les TD de Saint-Bris-des-Bois (17), le 26 juillet 1888, mais prénommé Morice sur son acte de Mariage à Saint-Sulpice-de-Cognac en date du 15 avril 1912 ainsi que sur son acte de Décès et sur sa Sépulture à Courcoury (17) le 24 mai 1983


    Morice et Holinda qui auront eu une belle vie, et deux beaux enfants.


    Holynda, Morice, Maurice Louis et Marie Thérèse COURANT
    (vers 1930)


    Morice COURANT (1888-1983) 94 ans et Henriette Téglath Holynda HUORT (1891-1982) 91 ans
    Avec liens sur leur Fiche Généanet

    (**): Le changement de classe indiqué sur la fiche matricule est postérieur à la guerre. Suite aux lois de 1923 puis de 1928, on gagnait deux classes par enfant. Ainsi, pour un enfant, un homme de la classe 1908 se trouvait appelé en même temps que la classe 1906. Deux enfants, on passait de la classe 1908 à  la classe 1904. (source: combattant.14-18.pagesperso-orange.fr)

    « Photo d'école à Courcoury (17) dans les années 30"Faux disparu ?" depuis aout 1914, un sarthois rentre chez lui en décembre 1921 »

  • Commentaires

    1
    Pierre Deloulay
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 09:56

    Devoir de mémoire.

    Merci pour lui, merci pour eux.

    2
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 10:03

    Merci à vous également, bonne journée

    3
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 09:24

    Beau travail de recherches

    Il est important que nous puissions partager nos trouvailles pour contribuer à la mémoire.

    Bon dimanche à toi

    Benoît

    4
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 09:26

    Merci Benoit, à toi aussi mon ami ;)

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :