• Pénétrons chez nos ancêtres (Inventaire après décès)

    Pénétrons chez nos ancêtres


    L'inventaire après décès nous permet de rentrer dans l'intimité de nos ancêtres, dans leur famille ainsi que dans leur maison.
    Lorsque nous avons la chance de trouver ou de posséder quelques uns de ces inventaires, nous remarquons qu'ils se ressemblent tous.Les notaires établissent pour ainsi dire les mêmes modèles en les adaptant aux situations rencontrées suivant les besoins.
    Ainsi je vous présente à titre d'exemple quelques pages d'un inventaire datant du 13 02 1883, constitué de pas moins de 22 pages. Cela nous permettra d'établir le plan d'un inventaire après décès.

    Plan d'un inventaire:

    • A Le préambule

    Le préambule expose avec plus ou moins de détails les intervenants et les témoins.

    inventaire_1
    page 1 
    ( cliquer sur l'image pour l'agrandir)



    Cela nous permet de savoir qui en a fait la demande et le pourquoi. C'est important lors de la présence d'enfants mineurs, en cas de remariage du conjoint survivant avec le risque de voir naître des enfants d'un second lit et souvent lors de la nomination d'un tuteur et subrogé tuteur.
    Dans le cas présent nous voyons que c'est à la requête du defunt en tant que tuteur légal que l'inventaire a été fait.
    Nous notons la présence de 7 enfants nés du mariage des deux époux, dont tous sont mineurs.
    Cela nous permet de relever les dates de naissance des 7 enfants, permettant ainsi de retrouver plus facilement leur acte de naissance sur les registres d'état civil.

    inventaire_2
    page 2



    Nous constatons la présence d'un subrogé tuteur, le plus souvent c'est un membre de la famille. Ici, en l'occurence  , jacques marie Donnart, est le frère de la défunte qui a accepté cette fonction lors du conseil de famille du 8 fevrier 1883.
    La défunte étant décèdée le 7 septembre 1882, on voit qu'il s'est passé un certain temps entre le décès ,le conseil de famille et l'invetaire.
    L'inventaire sera fait en la présence de deux notaires, maître Bernard et un de ses collègues, sans que rien ne puisse nuire ni préjudicier aux droits des  mineurs seuls habilités à se dire et porter héritiers pour un septième.
    Il sera procédé à un inventaire fidèle et description exacte des meubles, meublants, objets mobiliers , papiers , titres et renseignements dépendants de la communauté ayant existée entre les deux époux.

    • B L'inventaire des biens

    Inventaire des biens avec leurs énumérations et estimations dans les moindres détails.

    inventaire_3
    Page 3


    L'inventaire sera fait par le veuf qui est averti qu'il aura à prêter serment à la fin de n'avoir rien pris ni détourner des afaires concernant la succession  et  promet de tout montrer.
    En foi de quoi, le présent procés verbal a été dréssé sous toutes réserves et protestations de droit.
    Commence alors la description et estimation des meubles et objets mobiliers dans la maison principale.
    Toutes les pièces de l'habitation seront parcourues.
    C'est avec curiosité mais aussi une certaine émotion que nous pénètrons dans la maison par l'intermédiaire d'un inventaire.Il permet de nous représenter le décor dans lequel vivaient nos ancêtres aussi fidèllement qu'une photographie instantannée.Nous pouvons avec de l'imagination faire même un plan détaillé de cette visité guidée de l' endroit où a vécu et vivent encore le veuf et ses enfants.


    Dans la maison au rez de chaussée, l'inventaire commence toujours par la pièce où se trouve la cheminée (la pièce du feu)


    C'est le centre de vie de la famille. Là où l'on prépare les repas, où l'on accueille l'hôte de passage, où le fiancé demandant la main de sa belle, où l'on se réunissait pour le veillée les soirs d'hiver...
    Nous sommes donc présentement dans la cuisine qui se trouve au levant.
    Chaque objet est décrit et son estimation est indiquée en francs.
    Nous y trouvons dans l'âtre

        un chaudron , son trépier, un soufflet. 
        Des bancs, des coffres bancs, des tables, des armoirs, un vaisselier buffet. 
        Deux lits clos , une armoire pendule. 
        Les plats et divers couverts. 
              Une armoire contenant les hardes et effets de la defunte.(l'estimation sera donnée plus loin)


    Une particularité de cette habitation, dans une pièce attenante à la cuisine ,le puit avec sa corde et son seau. Bien pratique d'avoir l'eau à l'intérieur de la maison.Je me rappelle qu'à une période bien plus récente j'adorais étant enfant retirer l'eau du puit ( même si l'eau courante existait) pendant les périodes de vacances passées chez mes grands parents.

    Toujours au rez de chausée,nous passons à l'appartement  au couchant qui se trouve donc juste en face de la cuisine.

    inventaire_5
    page 5


    Nous trouvons aussi le détail et le contenu de cette pièce.

        Une armoir à deux battants avec un banc. 
        A l'intérieur des draps, des nappes, des serviettes, des oreilliers et des traversins. 
        de l'étoupe et un vieux lit clos avec son contenu. 
        Une armoire à deux battants en mauvais états contenants les effets du père du réquerant.
               On trouve également une autre armoire contenant les effets de la tante du réquérant.



    En effet , il était courant que les grands parents vivaient sous le même toit.Souvent une donation partage était effectuée du vivant des parents et la totalité de l'exploitation était attribuée à un seul enfant, les autres recevaient leur part d'héritage en argent.En principe le bénéficiaire de la donation était le fils aîné, mais cela pouvait être une fille si elle était l'aînée et que le plus âgé de ses frères était beaucoup plus jeune qu'elle ou que si tous les garçons suceptibles de recevoir l'héritage soient empêchés, alors c'est elle qui héritera.

    inventaire_6
    page 6



    Que l'héritier soit un garçon ou une fille, les parents, une fois la donation faite, continuent d'habiter la ferme et d'y travailler , mais la direction de l'exploitation revient totalement à leur fils ou à leur gendre.Le contrat de donation stipule en revanche que les enfants devront les loger, les nourrir et les vêtir, et les soigner gratuitement, et prendre en charge à leur décès les frais de leurs funérailles. Il prévoit aussi parfois qu'il sera versé une petite somme, soit comptant soit sous forme de rente viagère, destinée à leur assurer un peu d'argent de poche et même parfois la jouissance de quelques terres.
    En plus de la soulte, le contrat prévoyait que l'héritier se chargerait des frais éventuels du mariage de ses frères et soeurs célibataires.Il était en outre mentionné, une armoire garnie de son trousseau, de la literie, une vache,etc.. qui leur serait donné à la succession.
    Pour s'acquiter de ses dettes, on disposait jadis, généralement de dix ans.
    On continue l'inventaire: un vieux banc, une maie à pate, un lit avec sa literie, une pelle, un peigne à chanvre. Un charnier avec 15 kg de lard, un fer à repasser. Deux baillots, un fut vide, un panier, un coffre et deux cribles.
    Puis nous passons au premier étage, dans la chambre du bout au couchant et celle du bout au levant où je vous laisse inventorier les meubles.

    C'est le tour du grenier où l'on trouve un drap à vanner et 300 kg d'orge, 50 kg de pommes de terre, ainsi que deux chevalets et deux barils vides.
    Puis nous passons dans l'étable se situant au pignon de la maison côté couchant qui contient un poulain, un bouvillon, quatre vaches , une génisse et deux juments.
    plus loin au bout de la cour, se trouve la soue à porcs qui contiennent deux porcs.

    Un hangar où nous trouvons encore des pommes de terre pour 100 kg, une charrue avec son matériel, une herse, un métier de tisserand, deux barattes pour faire le beurre...

    inventaire_7inventaire_8inventaire_9
    page 7 , 8 et 9


    L'inventaire des biens se terminent par l'aire à battredans la cour sur laquelle nous trouvons un char à bancs, un tombereau, une meule à aiguiser et son auge.
    L'estimation total étant de 1501,20 francs.
    Sans oublier l'estimation des hardes et effets des époux qui après examen s'élève à 25 francs pour l'époux et 54 francs pour l'épouse.

    • C Les déclarations

    qui consistent:

    1. en recensement de l'argent liquide, mais souvent beaucoup d'inventaires n'ont font pas mention, surtout chez les exploitants, sans doute parce qu'il n'y en avait pas !
    2. l'état des travaux faits sur les terres
    3. les dettes et créances

     

    • D l'analyse des titres et papiers

    C'est donc, l'inventaire des papiers tels que contrats et actes en tout genre, appartenant au ménage du défunt ou hérités de générations en générations.
    Sur le présent inventaire, ils figurent sur 9 autres pages que je n'ai pas retranscrit sur le présent message.

    • E la formule de clôture

    Par serment les parties s'engagent à n'avoir rien omis ni caché, même si cela à déjà été stipulé au début de l'acte.
    les signatures , la mention de l'enregistrement et les frais d'acte termineront notre inventaire après décès.

    Maison_de_Custren_Esquibien


    Voici donc la maison dont est issue l'inventaire après décès, elle se situe en bretagne, dans le finistère, le village de custren, pas très loin d'audierne, à 800 mètres de la baie du cabestan.

    Faire parler les inventaires de nos ancêtres nous permet de mieux les connaître et d'avoir une description précise de leur mode de vie et de leur habitat. Leur richesse ou leur pauvreté nous apparaîssentt au travers de nombreux indices, comme le fait de coucher dans un lit ou sur une simple paillasse sur le sol, l'abondance des réserves de grains, le nombre d'animaux dans la ferme. Le simple état des meubles , leur façonnage ... peuvent aussi nous renseigner. L'estimation des biens et les dettes du couple nous renseignent sur leur situation financière.
    Convertir en francs ou en euros le décompte final ne sert pas à grand chose, le tout est de parvenir à les situer dans leur univers, en comparant plusieurs inventaires parmi leur environnement.
    Ainsi la lecture d'un inventaire sera plus d'une fois émouvante et précieuse pour nous généalogistes.

    sources : jean louis Beaucarnot (RFG juin juil 2010)

    « 3 juillet 1916 Accident mortel Gare Saint-Laud à AngersTableau général de l'Empire français (1er juillet 1812) »

  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Juillet 2013 à 10:05

    Ne pas oublier de faire l'analyse des titres et papiers, c'est peut être la partie la moins parlante, mais qui nous permet de rebondir sur des actes qui vont certainement nous ammener de nouvelles informations (et là sur 9 pages, il y a de quoi faire)

    Isa

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :