• Qui veut la tête des généalogistes ?

    Qui veut la tête des généalogistes ?

    Le combat pour la gratuité de la consultation en ligne, des Archives est loin d'être terminé que déjà, un deuxième s'annonce.

    Plus grave encore que la gratuité des Archives en ligne, plus d'Archives du tout.

    L'alerte est suffisamment grave pour que l'association des archivistes français (AAF) sonne le tocsin. Relayée par la fédération française de généalogie et par des structures associatives comme FranceGenWeb, la mobilisation prend de l'ampleur contre un projet de règlement européen sur les données personnelles.

    Le droit à l'oubli, c'est bien quand ça ne va pas trop loin, expliquent en substance les archivistes français dans un communiqué. Justement, le droit à l'oubli vu par l'Europe va beaucoup trop loin estime l'association qui regroupe 1600 professionnels, pour lesquels cette solution radicale est "une réponse trop rapide des légis­la­teurs euro­péens pour contrer les visées, scan­da­leu­ses, de quel­ques sociétés".

    Avec l'anonymisation des données, l'Europe programmerait ainsi la disparition de sa pro­pre mémoire. Les archivistes relèvent déjà des conséquences que n'ont sans doute pas vu les promoteurs de ce projet. "Vous avez fini vos études ? L’école ou l’uni­ver­sité éliminera votre dos­sier. Vous avez vendu un bien immo­bi­lier ? Les ser­vi­ces du cadas­tre détrui­ront les tra­ces de votre pro­priété. Vous n’êtes plus employé par votre entre­prise ? Celle-ci sup­pri­mera les infor­ma­tions vous concer­nant. A cha­cun de veiller sur ses pro­pres don­nées, ne comp­tez plus sur les ser­vi­ces publics ou sur votre employeur !"

    Pour la Fédération française de généalogie, l'anonymisation = danger. A titre d’exemple et en grossissant un peu le trait, un compte-rendu anonymisé se présenterait ainsi : « M. X , président, a tenu un conseil en présence de Mmes X, X, X et messieurs X,X et X ; le secrétariat de la séance est tenu par Mademoiselle X » ! Pour Michel Sémentery, un tel traitement rendrait dans le futur impossible les recherches généalogiques ou historiques, les archives n’ayant plus de données personnelles à conserver et à communiquer ; le croisement des sources serait également impossible, les mises en ligne des données anciennes interrompues. Encore plus inquiétant, relève le président de la Fédération de généalogie, il s'agit d'un règlement et si le projet était adopté, le vote est prévu pour le printemps, il serait applicable immédiatement car contrairement à une directive européenne, il n’a pas besoin d’être transposé en droit français.

    Chez FranceGenWeb, on redoute que la commission européenne aille jusqu'à fermer les archives en ligne. Le blog de l'association estime que la des­truc­tion sys­té­ma­ti­que des don­nées personnelles ou leur ano­ny­mi­sa­tion pour éviter des déri­ves reviennent à jeter le bébé avec l’eau du bain. Avec une telle anonymisation, le généalogiste ne pourrait plus travailler (les actes étant réduits à aujourd'hui x du mois de x devant nous X officier de l'état-civil sont comparus Y et Z qui nous ont déclarés vouloir se prendre pour époux. Témoins U,V,W ayant signé ). Avec la même; logique, FranceGenWeb se plait à imaginer les cours d'histoire de demain : "en 1515 à Marignan le roi Z a battu les mercenaires x".

    Par Guillaume de Morant (RFG)

    Liens :

     

    « Recherche à partir d'une carte postale de 1915 de Jarnac à PoitiersIl y a tout juste 210 ans, l'anonymisation était déjà à l'ordre du jour »

  • Commentaires

    1
    smsm
    Dimanche 24 Mars 2013 à 23:49

    on ne touche pas à la généalogie

    merci

    2
    Lundi 25 Mars 2013 à 09:45

    Le droit à l'oubli devrait être une démarche volontaire de l'intéressé qui veut se faire oublier et non pas une "amnésie générale".

    3
    messilliau
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:15
    Ce sera bien commode pour les contemporains d'un certain Mister H*** et pour leurs descendants.
    Ce Mister H est devenu chancelier en 1933.
    Il est mort suicidé dans son abri en 1945.
    4
    Bruno Rivet Profil de Bruno Rivet
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:18

    Et encore, on ne parle pas de son ascendance: H.T, H.I, H.S et H.O.P

    5
    tyffanie molard
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:23

    On croit rêver ... comment faire oublier l'histoire un peu plus...

    6
    grassiot
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:24

    En tant qu'historien  local , je trouve cette décision odieuse et irrespecteuse !


    Mais ou allons nous ? ....Droit dans le MUR !!! Que fait-on de l'identité ancestrale des individus ?Nous sommes à une époque ou le monde a besoin de repères , afin de ce RESSOURCER !!!


    Alors , s'il vous plait , qu'on laisse les bénévoles et les généalogistes , apporter LA LUMIERE à ceux qui ont besoin de " s'identifier " !!!

    7
    Pascaline62 Profil de Pascaline62
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:26

    j'en ai froid dans dos rien que de penser que cela pourrait arriver!!!!!!!!!!!! 

    signé: PM fille de MM et LH , née à B en ...., habitant à A, etc etc.......

    oui, comme dit plus haut, c'est la voie royale vers l'amnésie générale, l'horreur, le vide, le néant, l'anéantissement

    8
    Jack06
    Lundi 25 Mars 2013 à 11:31

    Il faut se battre contre les décisions idiotes des bureaucrates de Bruxelles qui veulent imposer dans tous les domaines leurs positions stupudes très souvent.

    9
    cjafa
    Lundi 25 Mars 2013 à 12:59

    Cela fait partie d'un plan concerté. La loi dite "Mariage pour tous" poursuit le même but qui est de priver les enfants d'identité et de racines. Il reste à comprendre à qui profite le crime.

    10
    louis59
    Lundi 25 Mars 2013 à 13:53

    bien? je suis étonné que vous soyez étonné, vous avez dit COMMISSION EUROPEENNE ?? ce ne sont pas des élus! ils font ce qu'ils veulent comme ça leurs chantent mais surtout aux ordres des lobby. ON à voulu l'europe! et bien on l'a. Et ce n'est pas fini car là c'est nos racines que l'on veut couper , a chypre c'est les économies que l'on veut prendre. il faut que ce soit les députés européens c'est à dire des élus qui prennent les décisions et non une commission dirigé par un type qui est là depuis trop longtemps et non élu par les peuples.

    11
    agillon3
    Lundi 25 Mars 2013 à 14:07

    si nous ne pouvons  plus  nous renseigner sur nos archives familiales ,allons nous enrichir de grande boite à argent et priccipalement des étrangers.Alors pourquoi nous enlever encore cette passion que beaucoup d'amateurs et surtout des retraités comme moi peuvent enrichir pourtant avec parfois beaucoup de peine,leur mémoire.Merci  à cette commission mais où notre président pourrait s'intérésser.Notre avenir est incertain alors que nous avions la possibilité de prouver notre passé

    12
    boyera
    Lundi 25 Mars 2013 à 14:15

    on veut anéantir l'Europe pour la vendre aux plus offrants et a  ceux qui ont du poignon et des idéaux qui retardent de quelques siècles. Honte sur ces gens qui trahissent leur nationnalité; leurs ancètres Européens au nom et la volonté de batir un monde cosmopolite; mais où le magrèbe aura une place de roi...On veut gommer la pensée Française; mème bien plus: ètre Français. Il faut faire front et ne pas laisser cette gente politique jouer avec nos couleurs: bleu; blabc; rouge....

    13
    Laurencé Michel
    Lundi 25 Mars 2013 à 21:19

    Au Mali, on a stupidement détruit la mémoire des peuples en brulant des manuscrits  pour certains incunables. A quoi cela sert-il de définir une appartenance au patrinmoine de l'humanité : c'est comme si le jardinier brulait ses graines avant de les semer. On atteint bien là  les fondements de la bétise humaine. Nos ancêtres nous appartiennent et personne n'a le droit de nous les soustraire. C'est un véritable autodafé ! Qui aura le courage d'avouer être l'auteur sinon de décisions, du moins d'idées aussi imbéciles ?

    !

    14
    talji
    Lundi 25 Mars 2013 à 22:55

    ne sommes-nous pas à 8 jours du 1er avril!

    15
    R.BD
    Mardi 26 Mars 2013 à 07:59

    Comment peut-on accepter une perte d' identité, et qui plus est, face à l' islamisation gangreneuse de Europe ? Mais où vont nos responsables politiques français et les technocrates européens ???

    16
    Lirand Gérard
    Mardi 26 Mars 2013 à 09:53

    C'est hallucinant aujourd'hui en Europe, comme de soit disant intellectuels dotés d'un pouvoir qu'ils n'ont pas reçu d'une élection démocratique, peuvent se conduire comme des tarés, incapables de penser aux conséquences secondaires de leurs décisions. Si j'osais, je dirais "vivement une bonne révolution" mais bien sur, sans brûler les archives...

    17
    MAMYMO Profil de MAMYMO
    Mardi 26 Mars 2013 à 18:16

    Bonjour à tous .je viens de m'inscrire sur ce site car révoltée une fois de plus par toutes ces décisions de l'Europe .Tout fous le camp .Les valeurs, la famille ?le respect etc,etc .....

    18
    agillon3
    Mardi 26 Mars 2013 à 19:22

    nous avons déja beaucoup de plaisirs à correspondre entre nous sans nous connaitre et parfois de devenir cousin ou cousine.Nous avons avec parfois beaucoup de difficultés de savoir et de connaitre notre passé car surtout maintenant nous ne savons pas où nous allons.¨Pourquoi nous enseignons l'HISTOIRE à nos enfant ,à l'école.Je n'ai pas honte de mon passé ni de mes ancêtres.On nous prive de tout.C'est une loi anti démocratique .Je suis en train de me demander si ceux qui nous dirigent ne jouent pas aux dés pour ce qui va se se passer le lendemain.

    19
    dpoins
    Mercredi 27 Mars 2013 à 17:34

    dpoins ont veut la généalogie et nos racine gratuit vive la généalogie gratuit

    20
    MAMYMO Profil de MAMYMO
    Mercredi 27 Mars 2013 à 19:17

    Le passé a contribué a construire l'avenir .Alors laissez nous de grâce consulter nos archives  gratuitement .C'est quand même pas un crime de vouloir savoir d'où l'on vient .Nos racines nous appartiennent et on a pas le droit de nous faire payer pour cela.Bonne soirée à tous

    21
    Jérôme
    Mercredi 8 Janvier à 13:56

    "Cela fait partie d'un plan concerté. La loi dite "Mariage pour tous" poursuit le même but qui est de priver les enfants d'identité et de racines. Il reste à comprendre à qui profite le crime."

    J'ai rarement lu une phrase aussi pathétique et vide de sens sur un site de généalogie ... 

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :