• Rature sur Registre, Mariage annulé, la Mariée à dit Non

    Encore un acte anecdotique trouvé sur les AD 53. (déjà signalé aux  AD par Jean-Pierre Herriau le 30 août 2004).

     

    Rature sur Registre, Mariage annulé, la Mariée à dit Non

     

    Tout est dit dans la dernière phrase.

    Preuve s'il en est, que les Employés Communaux préparaient les Actes avant la date du Mariage, sinon, je ne vois pas l’intérêt de le noter dans le Registre ?

     A la Brûlatte (53), le 29 avril 1827

     

    L’an mil huit vingt sept le vingt neuf
    avril à un (sic) heure du soir.

     

    Par devant nous Julien Gatineau maire et officier
    de l’état civil de la commue nde la Brulatte canton
    de Loiron departement de la Mayenne sont comparus
    Jaque Metayer garçon majeur laboureur demeurant à Regeu en sette
    commune né en la commune d’Olivet le deusieme
    jours de jenvier l’an mil sept cent quatre vingt, tel
    qu’il et atesté par son acte de naissance qu’il nous a
    presenté delivré par monsieur Paillard Ducléré
    le six juillet mil huit cent neuf signé Paillard Ducléré
    maire ; fils du légitime mariage de defunt Pierre
    métayer décédé dans la commune du Genest le vingt
    cinq pluviose l’an traise de la republique tel qu’il est
    attesté par l’acte de décé qu’il nous a présenté delivré
    par monsieur Dhommeaux maire le quatre mars mil
    huit cent vingt sept, et defunte Julienne Cantin
    décédé en la commune du Genest le vingt neuf decembre
    mil huit cent quinze tel qu’il est atesté par monsieur

     

    (vue 30)

    d’Homeaux maire de laditte commune, délivré le
    quatre mars mil huit cent vingt sept signé
    d’Homeaux ; et demoiselle Marie Galbin fille majeure demeurant
    à la Chaines en sette commune fileuse né le six
    octobre mil sept sent quatre vingt dix neuf comme
    il les (sic) constaté par acte de notoriété publique
    drécé à Loiron par le juge de paix le seise mars mil
    huit cent vingt sept, omologué par le presidans
    du tribunal de premiere instence, seance à Laval
    le vingt trois avril mil huit cent vingt sept
    fille de Bejamin (sic) Galbin laboureur demeurant
    commune de Loiron ci present et concentant et de-
    funte Françoise Dadé décédé le vingt cinq octobre
    mil huit cent vingt six comme ils les (sic) constaté
    par l’acte de décé quel nous a presenté delivré
    à la mairie de Loiron le seize mars mil huit cent
    vingt sept signé Dénuaul maire ; lesquels nous
    ont réqui de proceder à la célébration
    du mariage projeté entre eux et dont les publica-
    tions ont été faitte devant la porte de notre maison
    commune, savoir la premiere le dimenche quatre
    mars dernier à l’heure de midi et le dimenche
    onze mars à la meme heure la segonde, et les meme
    jours à Loiron suivant le certificat delivré
    par monsieur le maire de laditte commune le
    vingt qatre mar auqune opposition ne nous ayant été
    sinifié audit mariage faisant droit à leurs
    requisition. Après avoir donné lecture de toutte
    pièce sidsus (sic) mentionné et du chapitre du titre
    six du code civil institulé (sic) du mariage, avons
    demandé au futures epoux s’il veule se prendre
    pour marie et pour femme, la future
    epouse a repondu non.
    Acte nule.

     

     

    Rature sur Registre, Mariage annulé, la Mariée à dit NonAD NMD 1826-1830 vues 29 & 30/106

    « Rature sur Registre, Mariage annulé faute de MariéA trépas qui dans le puits à chu »