• Rouen, une histoire de bans bien singulière.

    Relevé dans les Affiches d'Angers de Floréal 1803

    Rouen, 11 floréal. la fille d'un ancien procureur de cette ville vient, après un second divorce, de passer à de troisièmes noces; et son dernier mariage a donné lieu à une aventure assez piquante. Mariée d'abord à un riche propriétaire dont elle avait eu deux enfans, elle s'en sépara pour épouser un ancien curé qui venait d'abdiquer le sacerdoce. Une fille naquit de cete seconde union.
    Son inconstance naturelle ne lui ayant pas permis de rester plus de deux ans avec son nouveau mari, elle demanda et obtint son divorce. Un troisième candidat s'est mis de suite sur les rangs, sans crainre le sort de ses prédécesseurs, ou peit-être dans l'espoir de se trouver bientôt traité de la même manière. Le père de ce dernier a cru devoir refuser son consentement à ce mariage, et en sa qualité de maire de la commune, s'est opposé à la publication des bans. Le fils, usant des droits que lui donne sa majorité, a fait à son père les sommations d'usage, et a requis l'adjoint de faire les publications. par une singularité étrange, cet adjoint se trouve être l'ancien curé et le prédécesseur immédiat du nouvel époux. Il a, dans cette occasion, rempli de bonne grace les obligations attachées à sa place; et ainsi le second mari a publié les bans du troisième.

    « Mystérieux Objet tombé du CielAccident à Saint-Cloud. Le Premier Consul voulu mener une calèche à six chevaux pour les accrocher et fut jeté à terre. »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :