• Vous connaissoit la fête de Quasimodo ?

    Relevé dans les Affiches d'Angers d'avril 1784

     

     

    Je n'avais à ce jour, jamais entendu parler de cette fête Chrétienne

     

     

    Dans le calendrier chrétien, différents termes désignent le premier dimanche après Pâques : fête de la quasimodo, octave de Pâques,
    deuxième dimanche de Pâques, dimanche in albis, ou dimanche de Saint-Thomas. Dans l'Église catholique romaine, depuis la canonisation
    de Faustine Kowalska en 2000 par le pape Jean-Paul II, ce dimanche est devenu la fête de la divine miséricorde.

     Les différentes dénominations

    L'expression quasimodo est formée à partir des premiers mots latins qui commencent l'introït de ce jour : « Quasi modo geniti infantes,
    alleluia: rationabiles, sine dolo lac concupiscite,... » (« Comme des enfants nouveau-nés, alleluia : désirez ardemment le pur lait
    spirituel,...»), dans la Première épître de Pierre.

    C'est aussi le jour où on lit le récit de l'apôtre Thomas refusant de croire à la Résurrection.

    La fête est encore appelée in Albis (en blanc), car les néophytes, adultes baptisés durant la vigile pascale, ont quitté la veille le vêtement
    de couleur blanche qu'ils portaient depuis leur baptême (d'après le missel quotidien complet de 1962).

    Cette fête a été instituée de façon officielle pour que les pèlerins venant de loin et arrivés à Rome en retard - pour raison valable -
    après les fêtes de Pâques, participent à cette messe de la même façon (en latin « quasi modo ») qu'à la messe de Pâques.
    Ces pèlerins ne recevaient toutefois pas l'indulgence plénière.

    La fête est parfois nommé « Pâques closes » puisque c'est ce jour là que s'achève l'Octave de Pâques.

    L'expression octave de Pâques désigne en général la période de huit jours qui va du dimanche de Pâques au dimanche suivant inclus.
    Elle est parfois employée pour indiquer le dernier jour de cette période.

    Source: Wikipédia

    « Nantes février 1784, - Opération des yeux réussieTournelle Criminelle à Civray (1784) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :