• C'était un 9 octobre

    Il y a exactement 35 ans, je rentrais sous les Drapeaux.
    Au 71 Régiment du Génie, à Oissel (76) dans la forêt du Vouvray.

     


    Vous remarquerez, je cache ma joie sur la photo

        

    Pucelle, Insigne de béret et Fouragère du 71e RG

    Aucun souvenir, bon ou mauvais de cette période, c'est marrant, mais j'ai vraiment l'impression d'avoir perdu un an de ma vie.
    J'étais au foyer, autrement dit, planqué. aucune garde, aucune manoeuvre, ce qui ne m'a pas empêché de faire 15 tours de consigne , pour insubordination je crois.


    Novembre 1978,1ere perm, sans la Fourragère, les Classes ne sont pas terminées

    Aucun, si quand même, je me rappelle être partie en fausse perme de 72h alors que j'étais de permanence au foyer, pour la visite à la Caserne du Président Giscard d'Estaing. Personne, ormis mes copains dans la confidence, ne s'en est aperçu.

    C'était aussi les disques dans le juke-box du Foyer: Blondie "Heart of glass", Bonnie Tyler "It's A Heartache", Johnny Hallyday - Elle M'oublie et Alain Chamfort "Manureva" pour ne citer qu'eux.
    Je me souviens aussi, mais par chance, au Foyer, j'étais exempt, du nettoyage des plages après le Naufrage de l'Amoco Cadiz.

    Puis, le jour du Père 100, notre Compagnie est mutée à Versailles-Chantier, au 5e Régiment du génie


    Pucelle et Insigne de béret du 5e RG
    Pas de Fouragère ici, en représaille, les armes ayant servis dans
    l'Attentat du Petit-Clamart venant de ce Régiment.

    Pas de Foyer ici, donc moins planqué. Un peu quand même, mon Capitaine n'habitait pas loin de chez moi à Angers, il me servait souvent de chauffeur le dimanche soir.
    J'étais affecté à la "déco" de la Compagnie, j'avais peint la "Pucelle" en grand, plus de 2m de haut, sur le mur du réfectoire, et refais le Monument à l'entrée de la Compagnie. Donc, aucune manoeuvre ici non plus, par contre j'ai monté quelques gardes. j'ai aussi réussi à faire 50 tours de consigne, et 15 jours d'arrêt simple. Les fausses perms sont moins passées ici.

    Je suis donc passé au Conseil de discipline avant ma libération, suite à mes exploits et j'ai récolté 1 seul jour de rab. Ce qui aurait dù me réjouir, mais j'en garde néanmoins un douloureux souvenir. Tous mes copains sont partis un mercredi et je les ai tous regardé partir la larme à l'oeil. Moi je suis parti le lendemain, tout seul. Je vous raconte pas, Versailles-Angers, un jeudi après-midi, en stop, avec mon barda. 290kms, j'ai dù marché près de 100km. 27h pour rentrer.

    « Rencontrer ma cousine 116 ans après sa mortComprendre les signatures de nos ancêtres »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :