• N comme Nourrice

     

    N comme Nourrice (rétribution)

     

    Relevé dans les Affiches d'Angers de Janvier 1793

    Le Conseil, considérant que la rétribution accordée par mois aux nourrices qui se sont chargées d'élever & d'entretenir des enfants trouvés, est trop modique, & que les articles 3 & 8 de l'arrêté du conseil di 11 décembre 1791, ne peuvent subsister sans les circonstances actuelle, rapportant les deux articles 3 & 8 du dit arrêté, en ce qui concerne la rétribution allouée aux nourrice;

    Après avoir entendu le procureur-général-syndic, arrête ce qui suit:
    Art.I. Les nourrices qui consentiront à se charger de l'éducation des enfants trouvés, recevront, tant pour le rousseau que pour la nourriture de chaque enfant, une somme de 18 liv. pour le premier mois, & 8 liv. ensuite par mois, jusqu'à l'âge de neuf ans accomplis.
    II. Lorsque les enfants exposés auront atteint l'âge de neuf ans, il ne sera plus accordé aux nourrices chargées de leur éducation & de leur entretien, qu'une somme de 5 liv. par mois, jusqu'à ce que les enfants ayent quinze années révolues.
    III. Les dites sommes seront toujours payées d'avance, tous les mois.
    IV. L'arrêté du 11 décembre 1791, continuera d'être exécuté comme ci devant, sauf les articles auxquels il est dérogé par le présent arrêté.
    V. Sera le présent arrêté, imprimé & envoyé aux administrations de district, & aux municipalités, pour y être lu, publié, affiché & exécuté.


     

    Une petite idée des sommes annoncées ci-dessus

    (cout des objets courants pendant la Révolution)

    18 liv. 144€/mois
    8 liv. 64€/mois
    5 liv. 40€/mois ¸

    « L'histoire des droits des homosexuels en France (Diaporama)En Avant Première, retard dans la mise en ligne des AD 16 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :