• Que c'est triste Venise, au temps des Natures mortes

    AD 49 - Presse

     

    Les Affiches d'Angers Année 1779 - aout vue 8/9

     

       De Rome, le 3 juillet. On a trouvé denièrement dans le Tibre le cadavre d'une Dame avec les yeux bandés,
    les mains & les cuisses liées, un sac attaché au col, & queqlues blessures à la gorge: elle étoit bien vétue,
    mais on ne sait point encore qui elle est. On a aussi trouvé à Venise le cadavre d'un homme d'environ 26 ans, coupé en plusieurs morceau épars en divers endroits. La tête a été exposée en public pendant trois jours, mais
    personne n'a reconnu le mort. Après l'avoir fait embaumer, le Gouvernement a donné ordre de l'exposer successivement
    dans les villes voisines, afin de tacher d'éclaircir cette horrible mistère. Plusieurs personnes soupçonnent que c'est un
    étranger.

     

     

     

     

    « Maman les p'tits bâteaux ...Il y a 120 ans, nous quittait Jules Ferry »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :