• Dispense de consanguinité

    On a tous, à un moment ou a un autre, rencontrés ce cas de Dispense de Consanguinité, mais rarement vu ce que cela représentait.

    En voici un exemple relevé sur les AD de la Mayenne, à Chantrigné

    Dispense de consanguinité

    Le septième jour d'avril mil sept cent soixante
    un Louis Doineau Serveur agé de vingt cinq
    ans fils légitime de déffunt Nicolas Doineau
    et de Marie Du Tertre ses père et mère d'une
    part et Marie Garnier agée de vingt ans
    fille légitime de déffunt François Garnier et
    de Françoise Boisgontier ses père et mère d'autre
    part tous deux de cette paroisse ont reçu
    de nous Joseph Bougé Ptre Vicaire soussigné
    La Bénédiction nuptiale après les fiançailles cy-
    devant faites et les trois publications de bans
    par trois dimanches concécutifs aux prones de
    nos grandes messes paroissiales sans opposition
    ny empêchement quelquonque venus à notre
    connaissance et obtenu de Monseigneur

    L'illustrissime archerévérendissime Evêque du Mans
    Dispence du degré de consanguinité entre eux
    en datte du vingt quatre janvier dernier signée
    Baudron Vicaire général "jurinacé ?" et enregistré
    au Mans        le même jour conformément aux Edit Royaux
    Le dit Louis Doineau assisté de la De Marie Du
    Tertre sa mère de Julien Le Foulon son Beau Père
    et de François Doineau son frère, La De Marie
    Garnier assistée de la De Françoise Boisgontier
    sa mère et de Louis Garnier son frère, Les dis
    présents ont déclaré ne savoir signer présence
    De Mr Pierre Louis Bouge Curé de Vaige
    Mr Gabriel Michel Fortin Ptre, David Bouge
    et Etienne Plagué Témoins soussignés
    A la marge au mans

    Signatures


     La dite Dispense de Consanguinité

    Dispense de consanguinité
    AD 53/Chantrigné/BMS 1759-1754 vue 78/201

     


    2 commentaires
  • Trouvé sur le Registre BMS 1678-1690 de Saint-Quentin-les-Anges (53)

    Noms douteux ?

    Il est étonnant de trouver une telle annotation dans un Regsitre, pour ma part, c'est la 1ere fois que je la rencontre.
    Qu'entendait-il par Nom douteux ?

    Tous les noms sur les quels il
    y a une + sont à examiner
    comme douteux et ce dans
    tous les registres de cette
    paroisse.

    Noms douteux ?
    vue 95/142

    Exemples:

    Noms douteux ?
    vue 95/142

     

    Noms douteux ?
    vue 98/142


    votre commentaire
  • Comme l'acte de Sépulture de l'article précédent, même mieux, il n'y a plus qu'à compléter

    Il vous manque un acte de Sépulture ?

    Acte trouvé année 1655 du Registre BMS 1611-1667 de l'Hôtellerie-de-Flèe (49), vue 180/344

    Il vous manque un acte de Baptême


    votre commentaire
  • Vous n'avez plus qu'a remplir les blancs.

    Il vous manque un acte de Sépulture ?

    Acte trouvé Registre BMS 1657-1677 de l'Hôtellerie-de-Flèe (49), vue 20/142

    Il vous manque un acte de Sépulture ?


    1 commentaire
  • Relevé en préambule de l'année 1672 sur le Registre BMS 1657-1677 de l 'Hôtellerie-de-Flée (49),
    une notice très détaillée sur le: "Comment bien remplir un Registre".
    Pour l'usage du Curé certainement, mais aussi très certainement pour ses successeurs.

    Pour bien remplir le Registre

    Je ne transcris pas, tout est très lisible (pour ce qui est écrit en Français, tout du moins).

     

     

     Viue Iesus & Marie
    (Vive Jésus & Marie)

    Papier des Baptesmes
    Mariages & Sépultures
    a comancer au moys octobre
    1672 Avis pour les Baptesmes

    Pour bien remplir le Registre Pour bien remplir le Registre

    AD BMS 1657-1677 vue 82/142


    votre commentaire
  •  

    Enregistrement du Serment de Sage Femme

    Relevé sur un Registre à Thubœuf (53), l'enregistrement du Serment de Sage Femme de Françoise BEAUSSIER, Veuve de Pierre JARDIN, Tailleur de pierres.

    Enregistrement du Serment de Sage Femme
    AD BMS 1778 vue 12/58


    3 commentaires
  • Sans emploi depuis novembre 2012, suite à la fin d'un CDD qui pourtant devait, à coup sure, être enchainé d'un CDI, mais faute de budget, n'a pu se concrétiser, et sans aucune ressource depuis avril 2013, n'ayant pas travaillé assez dans les 10 dernières années, j'en suis arrivé à me demander où était ma place dans cette société, même pire, la méritais-je cette place ?

    J'ai 53 ans aujourd'hui et je me sens très mal. Mal dans ma peau, mal dans ma tête et surtout, mal dans le cœur.
    Aussi quand Charente Libre a lancé un appel concernant les "quiquas", sans emploi et avec beaucoup de mal à se réinsérer dans le milieu professionnel, j'ai répondu de suite, d'autant qu'en plus de vivre exactement ce cas, ma situation conjugale en a pâti également, se soldant même par une séparation. Autant dire qu'en ce moment, je suis dans une mouise comme c'est pas permit.

     

    50 ans, le bel age ... pour se sentir vieux
    La Une de Charente-Libre (papier) du jour - 04/04/2014

     

    Charente Libre.fr

    En cinq ans, le chômage des plus de 50 ans a doublé en Charente. Pourtant, les quinquagénaires clament leur envie de travailler et s’affirment aptes au boulot . Témoignages.

    Bruno Rivet l’assure: son âge est un handicap. «On vous dit: on veut quelqu’un qui s’inscrive dans la durée.» Bruno Rivet l’assure: son âge est un handicap.
    «On vous dit: on veut quelqu’un qui s’inscrive dans la durée.».
    PHOTO/Photo Phil Messelet

    "Si vous aviez eu dix ans de moins, on vous embauchait sur le champ.» Michel Baron a entendu cette phrase à deux reprises à l’issue d’entretiens d’embauche. Michel Baron a 54 ans. Et vient de découvrir que son âge est un problème.

    Ils sont de plus en plus nombreux à le vérifier. Le chômage des plus de 50 ans explose en France. Le nombre de chômeurs de catégorie A (sans aucune activité) âgés de 50 ans et plus a augmenté de 12% en un an et de 70% en quatre ans pour atteindre son plus haut niveau historique.

    En Charente, ils sont 4.308 selon les chiffres de Pôle Emploi. Soit deux fois plus qu’en 2009, et encore + 6,4% sur un an quand dans le même temps ils baissaient pour les moins de 25 ans et se stabilisaient chez les 25-49 ans.

    50 ans, un cap fatidique ? «Passer cet âge entérine le fait que vous n’aurez plus de boulot. On vous promet une mort sociale», témoigne Alain Silver, qui raconte son quotidien de chômeur senior dans un livre choc («54 ans, chômeur et toujours vivant» aux éditions Tatamis.).

    Source: charentelibre.fr


     

     

                                                                                     Charente Libre.fr (suite)

    Cette société jeuniste «où on vous met des jeunes partout, à la télé, dans les pubs, vous vous sentez comme un fossile passé 50 ans», accuse Denis Puyreux, commercial au chômage.

    • L’échec du contrat de génération

    Paradoxal alors que l’âge de départ en retraite est repoussé, que l’espérance de vie ne cesse de s’allonger, alors que les seniors n’ont jamais été en aussi bonne santé physique et mentale et qu’ils font souvent le maximum pour être à la page question nouvelles technologies.

    «A côté d’un jeune de 25 ans gagnant, combattant, dans un entretien d’embauche, c’est perdu d’avance», analyse lucidement Denis Puyreux. On leur rétorque aussi qu’ils représentent une main d’œuvre à coût élevé.

    Alors comment faire pour lutter, pour remettre les seniors au boulot ? Le gouvernement a lancé le contrat de génération qui prévoit des aides à l’embauche de jeunes en CDI, en échange du maintien d’un senior (2.000 euros pour le jeune et 2.000 euros pour le senior, soit 4.000 euros par an, pendant trois ans maximum).

    Mais ce dispositif est pour l’heure un échec. Seuls 20.000 contrats de génération ont été signés depuis mars 2013, alors que (l’ancien) ministre du Travail Michel Sapin s’était fixé un objectif de 75.000.

    «Il n’y a pas 36 solutions. La baisse du chômage des seniors, comme celle des autres catégories passera par la reprise de l’activité», pointe Patrick Gardin, secrétaire général du syndicat Force Ouvrière en Charente.

     Source: charentelibre.fr

    A lire dans CL papier de ce vendredi, le témoignage de trois Charentais quinquagénaires au chômage en souffrance mais combatifs.

     

    50 ans, le bel age ... pour se sentir vieux


    2 commentaires
  • Une fois n'est pas coutume, je vais mettre la Maréchaussée à l'honneur he

    Les Maréchaux des Logis Joseph MAUSSION, de la Brigade d'Angers, Marcel HECKLY , de la Brigade de Saint-Mathuri,, René CABANES, de la Brigade de Bécon-les-Granits et Albert PERDRIAU, de la Brigade du Louroux-Béconnais recoivent la Médaille Militaire en janvier 1937.

    Angers 4 Gendarmes décorés, janvier 1937

     
    AD49/Presse/Le Petit Courrier/5 janvier 1937/vue 14/131

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique