• Dispense de consanguinité

    Dispense de consanguinité

    On a tous, à un moment ou a un autre, rencontrés ce cas de Dispense de Consanguinité, mais rarement vu ce que cela représentait.

    En voici un exemple relevé sur les AD de la Mayenne, à Chantrigné

    Dispense de consanguinité

    Le septième jour d'avril mil sept cent soixante
    un Louis Doineau Serveur agé de vingt cinq
    ans fils légitime de déffunt Nicolas Doineau
    et de Marie Du Tertre ses père et mère d'une
    part et Marie Garnier agée de vingt ans
    fille légitime de déffunt François Garnier et
    de Françoise Boisgontier ses père et mère d'autre
    part tous deux de cette paroisse ont reçu
    de nous Joseph Bougé Ptre Vicaire soussigné
    La Bénédiction nuptiale après les fiançailles cy-
    devant faites et les trois publications de bans
    par trois dimanches concécutifs aux prones de
    nos grandes messes paroissiales sans opposition
    ny empêchement quelquonque venus à notre
    connaissance et obtenu de Monseigneur

    L'illustrissime archerévérendissime Evêque du Mans
    Dispence du degré de consanguinité entre eux
    en datte du vingt quatre janvier dernier signée
    Baudron Vicaire général "jurinacé ?" et enregistré
    au Mans        le même jour conformément aux Edit Royaux
    Le dit Louis Doineau assisté de la De Marie Du
    Tertre sa mère de Julien Le Foulon son Beau Père
    et de François Doineau son frère, La De Marie
    Garnier assistée de la De Françoise Boisgontier
    sa mère et de Louis Garnier son frère, Les dis
    présents ont déclaré ne savoir signer présence
    De Mr Pierre Louis Bouge Curé de Vaige
    Mr Gabriel Michel Fortin Ptre, David Bouge
    et Etienne Plagué Témoins soussignés
    A la marge au mans

    Signatures


     La dite Dispense de Consanguinité

    Dispense de consanguinité
    AD 53/Chantrigné/BMS 1759-1754 vue 78/201

     

    « Oncle par AffinitéMessage personnel pour tous les garçons et les filles »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Avril à 13:43

    Ce qui est intéressant, une fois qu'on a cette dispense, c'est d'aller aux Archives Départementales, en série G, registres de l'officialité diocésaine, et chercher si le dossier de dispense complet existe. C'est souvent un dossier d'une quarantaine de pages, avec témoignages et, et, et surtout le tableau généalogique prouvant la parenté (avec les dates des actes de mariage ou des contrats de mariage données). Le pied total quand on les trouve. Si, si, je parle par expérience.

    2
    Vendredi 18 Avril à 13:45

    Certainement, mais j'aurais plus de plaisir à le faire pour un sosa plutôt que pour un collatéral ;-)

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :