• "Faux disparu ?" depuis aout 1914, un sarthois rentre chez lui en décembre 1921

    Le retour, pour le moins mystérieux, d'un prisonnier de guerre

    Relevé sur le Petit Courrier d'Angers
    en date du jeudi 9 décembre 1921

    Disparu, depuis aout 1914
    un Sarthois
    revient dans ses foyers

    -<>-
    Il y aurait encore des prisonniers
    en Allemagne

                             Le Mans, 8. - Le soldat Joseph Blin, du
                           26e régiment territorial, originaire de Ma-
                           rolles-les-Braults (Sarthe), porté disparu
                           depuis le 26 aout 1914, est rentré de capti-
                           vité dimanche dernier.
                             En 1916, malade et blessé, ses gardiens
                           voulurent l'obliger à travailler, mais sur
                           son refus énergique, il reçut un coup de
                           baïonnette au côté droit de la tête.
                             Il fallut le soigner.
                             Il resta des années à l'hôpital puis fut
                           incarcéré pendant de longs mois.
                             Joseph Blin, dont on devine la joie, a
                           affirmé aux siens que deux de ses cama-
                           rades sont encore détenus sur la frontière
                           de grand duché de Bade et que, comme
                           lui, ils n'ont jamais pu obtenir l'autorisa-
                           tion d'écrire à leur famille.
     

     

     

     

     


    AD49/Presse/Le Petit Courrier/décembre 1921/vue 16/59

     

     

    Relevé sur le Petit Briard (via Gallica.fr)
    de janvier 1921

     Y a-t-il encore des soldats Français
    prisonniers en Allemagne ?
    _________

                            Loin de nous, la pensée de vouloir
                          donner de vaines espérances à nos
                          familles éprouvées par le doute si an-
                          goissant de leurs disparus.
                            Cette nouvelle publiée par Le Petit
                          Journal, doit laisser un certain espoir à
                          ceux dont le doute subsiste, et, c'est
                          pour cela que nous la publions.
                            Un soldat du 26e territorial d'infan-
                          terie, Joseph Blin, porté dis-
                          paru depuis le 26 aout 1914, vient de
                          rentrer dans sa famille, à Marolles-les-
                          Braults. Il déclare que les Allemands
                          l'ont rendu à la liberté, le 26 novembre
                          dernier, à la suite des démarches du
                          Général Dupont.
                            Joseph Blin affirme que fait prison-
                          nier par les Allemands, blessé à la tête,
                          il a été incarcéré pendant plusieurs
                          années à la suite de son refus de tra-
                          vailler. Selon lui, deux autres soldats
                          français seraient encore prisonniers aux
                          frontières du duché de Bade, et dans
                          l'impossibilité de correspondre avec
                          leurs familles.
                            Ce récit est-il sincère ? Une enquête
                          va être faite par l'autorité militaire,
                          avisée de la rentrée du disparu.
                            Blin était parti à la mobilisation.

                            P.S. - Marolles-les-Braults est un
                          chef-lieu de canton de la Sarthe, arron-
                          dissement de Mamers, de 2.010 habitants.

    Gallica.fr/1921/01 (A7,N10)/Le Courrier briard/vue 3/4

     

    Relevé sur le Matin (via Gallica.fr)
    de décembre 1920

    Un Soldat français rentre d'Allemagne

    après six ans et de demi de captivité
    -<>-

                                   Le Mans, 8 décembre. - Télégr.Matin. -

                                Un soldat du 26e territorial d'infanterie, Jo-
                                seph Blin, porté comme disparu depuis le
                                26 aout 1914, vient de faire une sensation-
                                nelle rentrée dans sa famille, à Marolles-
                                les-Brault (Sarthe). Blin raconte que les Al
                                lemands, qui l'avaient blessé, puis fait pri-
                                sonnier, l'avaient incarcéré pendant de lon-
                                gues années à la suite de son refus de tra-
                                vailler. Ils ne l'ont rendu à la liberté que le
                                26 novembre dernier, à la suite de pressa-
                                tes démarches du Général Dupont. L'autorité
                                militaire, avisée de la rentrée de Joseph
                                Blin, va ordonner une enquête et faire véri-
                                fier ses dires.

    Gallica.fr/1920/12/09 (Numéro 13413)/Le Matin/vue 3/4

     

     La Fiche de Registre Militaire du Soldat Joseph Auguste BLIN

    Renseignements pris auprès de la Mairie de Marolles-les-Braults et d'une Historienne locale, cette histoire a fait grand bruit car il s'avèrerait que le soldat Joseph BLIN n'était en fait pas prisonnier des allemands, mais qu'il filait le parfait amour avec une allemande.
    De retour dans son pays, il aurait inventé toute cette histoire pour se dédouaner et pourquoi pas, devenir un héros.
    Il se pourrait également que cette femme allemande, l'ai rejoint à Marolles-les-Braults et qu'ils se soient épousés. (c'est confirmé aujourd'hui, elle s'appelle
    Julie HEISTEL)

    Des courriers, des articles de presses et même un Télégramme du Gouvernement Allemand de l'époque, retrouvés dans les ruines de sa maison, et qui allaient être jetés aux ordures, ont été sauvés par cette Historienne, mais comme elle ne sait pas du tout s'il reste des descendants du Soldat BLIN, elle ne souhaite pas, et c'est tout à son honneur, les divulguer sans leur autorisation.
    Affaire à suivre donc ....

    « Parcours d'un Héros Ordinaire#Geneatheme Une Point, c'est tout »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :