• A Capharnaüm, il y avait un poste de douane. Le fonctionnaire qui tenait ce poste s'appelait Lévi ou Matthieu. Il était fils d'Alphée. Un matin, Jésus l'appelle, Matthieu laisse ses registres et suit Jésus. (Marc 2, 14 - Luc 5, 27)
    Matthieu, book of LindisfraneA quelle attente secrète répond-il ainsi? En tout cas, il explose de joie, suit Jésus, l'invite à dîner, invite ses amis. Le fonctionnaire méticuleux devient missionnaire et, choisi comme apôtre, il sera aussi le premier évangéliste(*), relevant méticuleusement les paroles et les actions de Jésus. Ce publicain, méprisé par les scribes, est pourtant le plus juif des quatre évangélistes: 130 citations de l'Ancien Testament. Par la suite, la Tradition lui fait évangéliser l'Éthiopie.
    (*) Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu
    Illustration: enluminure du 'book of Lindisfarne' VIIe sc.
    Des internautes nous signalent:
    - "St Matthieu est le patron des agents des douanes, et à cette occasion dans certaines directions les remises de la médaille des Douanes aux agents a lieu le 21/09."
    - "En Basse Sambre, région de l'Arrondissement judiciaire de Namur (Belgique), les professionnels de la comptabilité et de la fiscalité organisent le quatrième vendredi de septembre un banquet pour la fête de la saint Matthieu."

    Au 21 septembre, au martyrologe romain, fête de saint Matthieu, Apôtre et Évangéliste. surnommé Lévi, appelé par Jésus à le suivre, il abandonna son métier de publicain ou collecteur d’impôts et, choisi dans le groupe des Douze, il écrivit son Évangile, où il montre que Jésus, le Christ, fils de David, fils d’Abraham, a porté à son terme l’ancienne Alliance. (Source: nominis.cef.fr)

    Dates de Fête:  Le 21 septembre ou le 16 novembre pour les églises d'Orient

     

    A votre avis, à quelle date fêtait-on St Mathieu au XVIIe siècle ?

    Cet acte de Mariage de Maurice CHAPEAU avec Andrée BOUTEILLER (fille de Mathurin BOUTEILLER, mon sosa 6848)

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?
    AD 49/Le Bourg-d'Iré - M 1642-1664 vue 39/88

    (et un autre) ...

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?


    se situent dans un registre Mariage de Bourg-d'Iré (49), entre un acte daté du 18/02/1648 ...

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?

     

    et un acte de 05/1648 sur le même feuillet. ?

    Ya qu'un ch'veu sur la tête à Mathieu, mais plusieurs fêtes ?

     

     

     

     


  • J'avais déjà une Sainte dans mon arbre, un cousinage avec Marie-Françoise Thérèse Martin, plus connue sous le nom de Sainte Thérèse de Lisieux ou Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, canonisée le 17 mai 1925 à Rome par le Pape Pie XI, une cousine au 5e degré d'un de mes arrière-grands-parents.

     

    Thérèse de LISIEUX
    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus

    Premier(s) ancêtre(s) commun(s) :
     
    • Julien GRUDÉ
    • Barbe GAUTIER

     

    Depuis aujourd'hui, dimanche 18 octobre 2015, j'en ai deux de plus.
    En effet, Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN et Marie Azélie GUÉRIN, ses Parents, ayant été à leur tour, canonisés par le Pape François.

    Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN

      Louis Joseph Aloys Stanislas MARTIN  

    • Né le 22 août 1823 - Bordeaux, 33000, Gironde, Aquitaine, France
    • Baptisé en octobre 1823 - Bordeaux, 33000, Gironde, Aquitaine, France
    • Décédé le 29 juillet 1894 - Asnières-sur-Iton, 27180, Eure, Haute-Normandie, France , à l’âge de 70 ans
    • Horloger Bijoutier
    Marie Azélie GUÉRIN

      Marie Azélie GUÉRIN  

    • Née le 23 décembre 1831 - Gandelain, 61420, Orne, Basse-Normandie, France
    • Baptisée le 24 décembre 1831 - Gandelain, 61420, Orne, Basse-Normandie, France
    • Décédée le 28 août 1877 - Alençon, 61000, Orne, Basse-Normandie, France , à l’âge de 45 ans
    • Brodeuse de point d'Alençon

     

     

     

     

    Source: Ma Généalogie sur Généanet

     

    Louis Martin, de son nom complet Louis-Joseph-Aloys-Stanislas Martin (Bordeaux, 1823 - Lisieux, Calvados, 1894), horloger, et son épouse Zélie Martin, née Azélie-Marie Guérin (Gandelain, près de Saint-Denis-sur-Sarthon, Orne, 1831 - Alençon, 1877) dentellière, appartiennent à la petite bourgeoisie d’Alençon. Ils ont été béatifiés le 19 octobre 2008 à Lisieux, pour l'exemplarité de leur vie de couple, et canonisés à Rome le 18 octobre 2015 par le pape François.

    Ils sont les parents de sainte Thérèse de l'Enfant-Jésus et de la Sainte-Face et de ses quatre sœurs, toutes religieuses.

     

    Les saints époux Martin

    voir la légende ci-après   voir la légende ci-après
    Louis Martin.                          Zélie Martin.

    Louis Martin naît le 22 août 1823 à Bordeaux, fils de Pierre-François Martin (1777 - 1865) et de Fanie Boureau (1780 - 1883). Dernier d'une famille de trois filles et deux garçons, il est élevé au hasard des garnisons de son père, militaire de carrière. Après ses études, Louis apprend le métier d'horloger. Vers 22 ans, attiré par la vie monastique, il demande à entrer au monastère du Grand-Saint-Bernard ; mais sa candidature est refusée car il ignore le latin. Il séjourne alors trois ans à Paris, puis s'installe à Alençon chez ses parents qui occupent un magasin d'horlogerie-bijouterie, rue du Pont-Neuf.

    Pendant huit années, il mène une vie laborieuse, calme et méditative. Ses distractions consistent en de longues séances de pêche, quelques parties de chasses et les soirées avec ses amis au Cercle Catholique "Vital Romet". Sa foi demeure vive, c'est un chrétien fervent : messes le dimanche et en semaine, adoration du Saint-Sacrement, pèlerinages. Il achète à Alençon le Pavillon, une tour entourée d'un terrain, pour jardiner, lire et méditer. À 34 ans, il est encore célibataire, au grand désespoir de sa mère.

     

    Azélie-Marie Guérin – qu'on appellera toujours Zélie – naît le 23 décembre 1831 à Gandelain, village de l'Orne proche du bourg de Saint-Denis-sur-Sarthon. Son père Isidore Guérin (1777 - 1865), un ancien soldat de la Grande Armée qui s'est battu à Wagram, a suivi Masséna et Soult pendant la guerre d'Espagne, est désormais gendarme à Saint-Denis-sur-Sarthon. Sa mère, Louise-Jeanne Macé (1805 - 1859), est une paysanne assez rude. Zélie a une sœur aînée, Marie-Louise (1829 - 1877). Son frère Isidore (1841 - 1909) naît dix ans plus tard.

    En septembre 1844, ses parents s'installent à Alençon. Zélie et Marie-Louise reçoivent une formation soignée au pensionnat des religieuses des Sacrés-Cœurs de Picpus. Intelligente et travailleuse, Zélie garde de son éducation austère une tendance au scrupule, bien dans la spiritualité de l'époque. Les relations avec sa mère sont difficiles et elle ne conservera pas le souvenir d'une enfance heureuse, elle écrira même : « Mon enfance, ma jeunesse ont été tristes comme un linceul ». Elle ressent assez tôt un appel à la sainteté, que tempère pourtant son robuste bon sens : « Je veux devenir une sainte, ce ne sera pas facile (...) ». Elle songe alors à entrer à l'Hôtel-Dieu d'Alençon comme religieuse, mais la supérieure l'en dissuade.

    Déçue, elle devient dentellière et se révèle particulièrement douée pour la confection de dentelle au point d'Alençon, travail délicat et minutieux. En 1853, âgée seulement de 22 ans, elle ouvre une boutique avec Marie-Louise. Mais sa sœur la quitte pour entrer au couvent des Visitandines du Mans sous le nom de sœur Marie-Dosithée.

    Source: Wikipédia


    Voir aussi:


  • Discours du Président et remise de la médaille de la Fédération Française de Généalogie à Jean Claude MIGNON, Président du Cercle Généalogique de Charente et moi même, pour avoir œuvré pour la gratuité de la consultation des Archives en ligne.

     

     

    Remise de la Médaille de la FFG Remise de la Médaille de la FFG

    Remise de la Médaille de la FFG Remise de la Médaille de la FFG lors du XXIIe Congrès national de Généalogie

     

     


  • Poitiers 2015

    Organisé par le Cercle généalogique poitevin les 2, 3 et 4 octobre 2015, il sera ouvert à tout public, du débutant au chercheur expérimenté. Il y aura à découvrir les stands des associations fédérées de tout le pays et de certains pays étrangers, des professionnels du secteur (logiciels, librairies, imprimeurs), des archives et - grande nouveauté ! - des adhérents. Conférences, ateliers, animations, tout pour apprendre ou se perfectionner, et consulter de nombreuses bases de données.

     
     
    • http://www.poitiersgenealogie2015.fr/

     

     

    Poitiers 2015 XXIIIe Congrès National de Généalogie, plus que ...


  •  

    Drapeau de la Palestine en 1939 était juif


    L'annexe du dictionnaire Larousse de 1939 comprend tous les drapeaux du monde à cette époque dans l'ordre alphabétique.
    Vous remarquerez qu'en cette période agitée, le drapeau l'Allemagne est représenté avec la croix gammée nazie, ce qui prouve bien que ce dictionnaire a été émis avant 1945!

     
     

    Maintenant, voici le drapeau de la Palestine.
    Oui, oui, ça y est!
    À quoi il ressemble? Êtes-vous surpris?
    Oh oui, vous aussi pensiez que la Palestine était un État arabo-islamique turco-circassien souverain qui a été saisi par les mauvais Juifs?

    drapeau de la Palestine en 1939, était une juive 2
    Le drapeau de la Palestine en 1939

     

    Surpris ?

    Pendant le mandat britannique (1920-1948), en conformité avec le droit international, l'Etat palestinien, existait bien sûr en tant que tel, mais avec tous ses principales institutionnels, l'état était juif.
    Jusqu'aux années 1960, le mot «Palestine» a été perçue par les différents peuples comme quelque chose de juif.
    4000 ans berceau du peuple juif la terre d'Israël, la Terre Sainte - tous ceux-ci étaient synonymes de Palestine.

    Légalement mandaté par le mandat sur le territoire, le Royaume-Uni est bon ou mauvais, il représente l'autorité, en partie en coopération avec les unités auxiliaires juifs de police aussi longtemps que le peuple juif n'a pas officiellement regagné sa souveraineté en 1948, a déclaré son indépendance.

      L’Étatd'Israël a été rétablie par les Nations Unies, comme certains le prétendent.

    Source - factualisrael.com


  • Vous pouvez maintenant vous connecter gratuitement pour consulter l'état civil.
    Bonne consultation.

     
     
     

    Les Archives départementales assurent la collecte, la conservation, le classement, la communication et la mise en valeur du patrimoine écrit de la Charente.

    Elles ont été créées sous la Révolution pour rassembler les archives provenant des administrations et des juridictions d'Ancien Régime, celles des établissements religieux supprimés et des familles émigrées et condamnées. Les Archives départementales, placées depuis les lois de décentralisation sous l'autorité du président de Conseil général, reçoivent depuis deux siècles les versements des services administratifs, des officiers publics et ministériels établis dans le département. Des dons, des dépôts ainsi que des achats de documents contribuent également à l'enrichissement des collections.

     

    Archives numérisées


     

    Archives départementales de la Charente
    24, avenue Gambetta

    16000 Angoulême
    Tél. : 05 16 09 50 11
    Fax : 05 16 09 51 61

    Nous contacter


  • Je rentre dans mon Généanet, les enfants de René CARÉ et Renée MÉNARD, mes sosas 2072 et 2073, probablement unis à la Jaille-Yvon (49) vers 1605.

    Prématuré ou jumeaux décallés ?
    La Jaille-Yvon

     

                        Famille modifiée

    • René CARÉ - CARRÉ
    • Renée MÉNARD dont:

     

    H René CARÉ - CARRÉ 1606-

    H Simon CARÉ - CARRÉ 1607-

    F Urbaine CARÉ - CARRÉ 1609-

    F Renée CARÉ - CARRÉ 1610-

    F Louise CARÉ - CARRÉ 1611-

    H René CARÉ - CARRÉ 1613-

     

    Soudain, Généanet m’envoie un message d'erreur ou plutôt une remarque

    Prématuré ?

    En effet, René (3) et Simon sont nés à 5 mois d’intervalle.

    Prématuré ?

    Prématuré ?
    AD49/La Jaille-Yvon/ Répertoire 1602-1846 vues 24 & 25/136


    N'ayant ni les Mariages, ni les Sépultures sur les BMS de la Jaille-Yvon (49) pour cette période et ne commençant qu'en 1626 sur le Répertoire 1602-1846, je me demande s'ils sont jumeaux décalés ou si l'un ou l'autre est un prématuré ?
    Pour info, je descends d'un autre enfant du couple, et un autre René de surcroit, né le 8 mars 1613

    Prématuré ou jumeaux décallés ?
    AD49/La Jaille-Yvon/ Répertoire 1602-1846 vue 24/136


  • J'avais déja des Ancêtres Femmes, prénommées Philippe ou Claude, mais c'est la première fois que j'ai un Ancêtre, sosa de surcroit, prénommé Anne, prénom qu'il doit à son Illustre Parrain Messire Anne De FRANSQUETOT ( Voir aussi le Nobiliare universel de France, ou recueil général des généalogies ...)

    Anne, mon Père Anne

    Anne vient de l'hébreu Hannah qui signifie « grâce ». La forme masculine en hébreu est Hanan, d'où Yohanan, qui a donné Jean, Jeanne et leurs variantes comme Ivan dans les pays slaves.

    Il était un temps où Anne était un prénom masculin en français (notamment porté dans l'aristocratie sous l'Ancien Régime — par exemple par Anne de Noailles ou Anne de Montmorency).

     

    Anne PASQUER, sosa 2606, nait le 26 avril 1621 à Chambellay (49) de René PASQUER et Jacquine HIRET

    Anne, mon Père Anne
    AD BMS 1611-1691 vue 30/530

    Le 23 novembre 1649, il convole en juste Noce avec Jacquine BIET, à Saint-Martin-du-Bois (49)

    Anne, mon Père Anne
    AD BMS 1595-1668 vue 205/277

    De cette union naitront:

     

    Jacquine BIET mourra en couche, à Saint Martin-du-Bois le 19 mars 1666, leur Fille Marie sera Baptisée après son Décès

    Anne, mon Père Anne
    AD BMS 1595-1668 vue 273/277

     

    Anne PASQUER se remariera le 11 aout 1668 avec Perrine BOUVET

    Anne, mon Père Anne
    AD BMS 1648-1686 vue 114/301

    De cette union naitront:

    Anne PASQUER décèdera le 7 juillet 1672, à l'age de 51 ans, à Saint-Martin-du-Bois (49), sans connaitre son dernier Fils, Jean, né 5 jours après son décès.

    Anne, mon Père Anne
    AD BMS 1648-1686 vue 150/301

    Sources: Mon Généanet, books Google, Wikipédia





    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique